2018 – TLP 2018-04 Amendola – Jour n ° Spotter 1

Amendola Base aérienne – 28 novembre 2018

Le rendez-vous est à 10:00 à l'entrée de la base. J'ai suivi le temps pour le passé 10 jours et, pour aujourd'hui, pas de bon augure: vent avec des conseils 25-30 noeuds et ciel couvert. En fait, Je suis arrivé là-bas le vent, beau fort et froid, mais les nuages ​​ne sont pas compacts et un peu de ciel bleu est visible étincelle entre eux.
ponctuel, à 10:00, viennent les hommes la Force aérienne qui nous accompagnent pendant la journée. Commencez la distribution des passes et nous sommes informés du programme. Nous allons avec les voitures et garés juste au-delà de l'entrée, puis être repris par un couple d'entraîneurs (Nous sommes sur un spotter quatre-vingts accrédité) nous accompagner au club des officiers.

Amendola est une base énorme. son 1050 hectares en font la plus grande force aérienne et le 2ème plus grand aéroport militaire en Europe, après celle de Ramstein, en Germanie. À l'heure actuelle maison 2 Groupes de vol: 13 ° Unité avec Lockheed Martin F 35A Lightning II et le Groupe Avril 28 a MQ9-Un avion (Prédateur “B”) e MQ1-C (Prédateur “A +”). Ce budget est la 32e aile la plus moderne des forces armées. De le troupeau de Amendola aussi dépend du 61e Groupe Avril, actuellement il basé à Sigonella base, en Sicile, il a également équipé MQ1-C (Prédateur “A +”). De plus aussi se trouve sur la base 632ª liens Squadron, Il a équipé avec différentes versions Aermacchi MB 339, afin de permettre aux pilotes avions avril également les aspects de la formation adéquate des avions traditionnels de pilotage. L'aéroport a été affecté ces dernières années par un certain nombre d'œuvres qui ont considérablement changé depuis l'époque où, sur le même, Ils ont volé des dizaines de AMX et, avant, G 91T.
abris ont été construits pour Predator, surtout, Il a été construit la citadelle pour la F 35. Toutes ces installations ont littéralement secoué le paysage et, immédiatement, Ils donnent l'impression d'être dans un endroit moderne et très avancé, et il ne peut pas être vu par ailleurs des avions qui vivent dans les sédiments.

Pour revenir à nos jours, après un bref arrêt au club, nous avons accompagné à la salle de réunion où nous sommes chargés sur les questions de sécurité et celles relatives aux particularités des lieux et l'avion qui nous permettra de traiter. Il’ naturel, a vu notamment les avions de haute technologie et l'infrastructure Amendola, Les hommes AOS à être particulièrement attentifs aux informations et des photos qui sortent et les recommandations à cet égard sont particulièrement guéris.
Nous venons ensuite re-montés à bord du bus et revenir au club des officiers pour déjeuner et, au 13:00, accompagné à la voiture pour ramasser l'équipement photographique.
Finalement, il commence. Malheureusement, le temps a eu une forte baisse: le vent a empiré et le ciel est couvert sans aucun doute. Prendre des photos sera très difficile.
Nous arrivons à l'endroit réservé pour le tournage: nous sommes sur un raccord qui coupe la piste 2/3 la longueur du seuil 29. La barrière qui marque notre limite d'avancement est de 150 mètres de la piste: nous espérons que les avions, décollant, Niveau bas.
la lumière, en dépit d'être au début d'après-midi, est très peu et le froid nous déchaîner au grand vent. Nous commençons à douter sur le lancement de la vague et la présence tranquille du Gulfstream G 550 CAEW (généralement le premier à aller le dernier à revenir) seuls carburants nos doutes. peu de temps après 14:00 les mauvaises nouvelles: en raison de mauvaises conditions météorologiques sur le soleil voleront forces d'opérations de la zone “rouge” et donc ces dix seulement décollages, parmi lesquels aucun F 35. La déception est forte, mais le sifflement commence à se faire sentir par P&W F 100 le F 15C garé devant nous, nous sommes réconfortés. Les caméras ISO sont élevés afin de maintenir le temps le plus bas possible, mais la lumière est très peu. Pendant ce temps atterrit un C 130 15ème Belgian Air Force Wing dans une couleur fabuleuse pour célébrer spéciale 70 années de l'existence et de l'aile 45 années de service Hercules: un vrai régal. Nous voyons le taxiing American Eagle sur le côté opposé de la piste pour passer à la position de maintien et, finalement, une partie du carrousel. Le temps entre le décollage et l'autre sont très courts: en quelques minutes, ils montent dans le ciel 4 F 15C dell'USAF, 2 Fa 16 Pays-Bas, 2 M 346 maître e 2 SI 2000 Typhoon italien et 1 Fa 16 belge. 11 avions au total pour ajouter le Learjet GFD avec le radar Cassidian et des contre-mesures électroniques ALQ-119 pod pour. Le butin est très mince et l'inconfort est grande. Heureusement nous informer que, demain, Il devrait revenir (pour ceux qui peuvent rester) de regarder la vague de 29. Nous espérons une amélioration du temps.

La Force aérienne tient à remercier pour l'occasion donnée. Je remercie en particulier tous ceux qui nous ont accompagnés patiemment et ont souffert du vent et du froid avec nous spotters. Merci, chaleureusement.

maintenant, profitez (peu) Photos: