Meiringen AFB – 24 Mars 2022

Aujourd'hui, la conférence de presse s'est tenue à Emmen pour la mise à jour des autorités suisses sur le programme AIR2030 (vous pouvez trouver l'article qui).

C'est toujours agréable de voir le F. 35, mais l'odeur du kérosène brûlé par les réacteurs en marche m'attire fortement.
La distance qui sépare l'aéroport d'Emmen de l'aéroport de Meiringen est 50 environ km, la journée est belle et la décision est bientôt prise.
Pendant que je traverse la piste à pied, au milieu d'un paysage d'une beauté incomparable, Je commence à voir les changements qui s'opèrent au bord de l'aéroport:

l'abri derrière le passage à niveau a été démoli et un autre bâtiment est en construction à sa place. Aussi celui à côté de la tête de piste 23 il est parti et à sa place il n'y a rien.
Ils étaient 2 points d'observation exceptionnels: surtout celui de tête a permis des photographies vraiment exceptionnelles des avions à l'atterrissage. Pitié.
Je regarde la position du char mobile et le vois en tête 23 puis je me dirige vers cet endroit en empruntant le chemin de terre qui longe le canal d'irrigation qui longe le réseau frontalier bas de la piste. La route est utilisée par de gros camions à benne basculante de l'armée qui atteignent un chantier de construction à proximité qui soulèvent d'énormes quantités de poussière. Je me positionne sur le côté droit de la chaussée et grâce à la légère brise qui souffle du sud j'arrive à éviter de finir poussiéreux à chaque passage.

Enfin les portes des dieux s'ouvrent 2 des abris en bord de piste qui dévoilent, à l'intérieur d'eux, 2 Hornet prêt pour la mission de l'après-midi. Le bruit inimitable de 4 General Electric F404 commence à se faire sentir mais j'en entends d'autres 6 qui s'illuminent depuis la place devant l'abri troglodytique: je verrai 5 décollages.

Après les vérifications d'usage, je 2 Fa 18 ils quittent les abris et se dirigent vers le début de piste. Je vois aussi l'arrivée des autres 3 qui sont placés sur la place derrière le remblai qui jouxte le début de piste. En attendant nous sommes survolés par un F 18 qui prépare l'atterrissage. J'entends le bruit de la fermeture du passage à niveau et je vois que je 2 Les frelons qui décollaient s'arrêtent au point d'arrêt.
La 5012 mettre les roues juste devant moi et tout de suite après les décollages commencent.
Prima je 2 avions libérés des abris, puis un biplace puis deux monoplaces avec des configurations d'armement (inerte) très spécial: une 2 double lanceurs AMRAAM aux pylônes internes sous-aile et l'autre avec des AMRAAM simples aux pylônes externes sous-aile. Les deux portaient également l'AIM 9X jusqu'aux pointes en plus du réservoir ventral habituel. J'avais seulement vu les missiles aux positions subordonnées dans l'affichage statique du 2016 à l'occasion des célébrations de la 75 années, l'aéroport (vous pouvez trouver l'article qui).

Les mouvements sont très rapides et en un peu plus de 4 minutes le bruit des postcombustion cède encore la place au gazouillis des oiseaux.

Il y a encore de la place pour le bourdonnement de quelques PC 7 engagé dans des décollages et des atterrissages mais ensuite le char se déplace et le filet à la tête est levé 23. Les débarquements auront lieu pendant 05.
Je me dirige donc vers le passage à niveau, aussi parce que le vent a tourné et que la poussière me frappe maintenant à chaque fois que les camions passent, atterrir sur les objectifs de la caméra et glisser partout.

Avant les Hornets, il y a aussi un désormais rare biplace F 5F Tiger II qui effectue un touch 'n go. Il’ déjà haut quand il s'agit de ma part et les photos sont toutes prises contre le soleil. Espérons que les images soient un peu meilleures

Comme les décollages, les atterrissages se produisent également dans une séquence parfaite. Malheureusement tous très loin: Je peux juste reprendre le roulage avec l'aérofrein sorti. J'attends encore quelques minutes et un PC solitaire 6 Porter atterrit, heureusement un peu’ plus proche, pour éviter un long taxi.

Maintenant on peut dire que la journée est vraiment finie. Il ne me reste plus qu'à photographier le Tigre empalé en revenant à la voiture.

Profitez des photographies