L'histoire de l'aéroport de Decimomannu commence le 3 Juin 1940, lorsque la Royal Air Force de l'époque identifia dans les terres au nord de Cagliari l'endroit idéal pour disperser les bombardiers SM 79 Épervier de la 32e Escadre présente sur la base d'Elmas. Après environ un an, le Stormo s'est relayé avec le 36e dans la nouvelle spécialité Aerosilurante. L'un des premiers commandants de l'escadre était le pilote colonel Giovanni Farina, médaille d'or de la vaillance militaire en mémoire, auquel l'aéroport sarde est nommé aujourd'hui.
Des bombardiers-torpilleurs italiens sont partis de Decimo, engagés dans la lutte contre la flotte anglaise en Méditerranée, mais l'engagement a pris fin inexorablement le 8 septembre 1943, date de l'armistice avec les Alliés, quand la terre passa aux mains des américains que je l'exploitai intensivement dans les campagnes sur la péninsule encore occupée par les troupes de l'Axe. Les avions de l'USAAF engagés furent d'abord le Curtiss P. 40 mais fin octobre 1943 giunsero a Decimomannu i bombardieri Martin B-26 Marauder del 319th Bombardment Group/320th Bombardment Group. Ces avions ont décollé d'une piste de 1800 X 15 mètres, et occupait au total 180 Places de parking. Il y avait aussi 10 km de colonnes montantes. Par la suite, la piste sera encore élargie jusqu'à la taille de 3000 X 30 mètres.
En février de 1944 de nouveaux travaux d'extension ont commencé qui ont conduit à la création d'un système innovant de décollages / atterrissages multiples: en fait, une longue piste a été construite 2000 compteurs équipés de 6 pistes parallèles qui permettaient le décollage simultané de 6 avion. Dire qu'au début de l'histoire de l'aéroport, dans 1940, les Italiens l'avaient équipé d'un chemin de terre orienté nord/est-sud/ouest et de quelques bâtiments, appartenait autrefois à une ferme, dans lequel le commandement du troupeau et du groupe a été mis en place, les cantines des officiers et sous-officiers, l'infirmerie, le standard et le bureau de commandement.
Au bout du 1944 le besoin de se rapprocher du front obligea l'USAAF à déménager dans un aéroport en Corse et le Decimomannu n'a donc été utilisé que 1954 quand, après d'importants travaux de remise en état et de reconstruction, l'aéroport a été rouvert et le premier y a été établi “Installation d'entraînement aux armes aériennes” (AWTI). Le département italien est officiellement né le 15 Février 1957 avec le nom officiel « Shooting Training Center » (CHAT). En décembre de 1959 le premier accord entre le Canada a été signé, Allemagne de l'Ouest et Italie pour l'utilisation des installations des installations AWTI.
En octobre de 1979 ACMI est devenu opérationnel (Instrumentation de manœuvre de combat aérien), un sophistiqué et (d'ici là) système électronique de pointe qui a permis une formation avancée réaliste en combat aérien manœuvré. Ce système a été remplacé en 2002 du A-ACMI le plus avancé (Avancé-ACMI), permettant un saut supplémentaire dans le réalisme des simulations et simplifiant le système, grâce à l'abandon des stations terrestres et maritimes nécessaires à la première version de l'équipement.
De 1960 la base a également été utilisée par l'armée de l'air américaine (USAF et US Navy). Cette présence a duré plus ou moins sans interruption jusqu'à ce que 1991, quand, avec la fermeture de 7555 Escadron d'entraînement tactique (une partie des Agresseurs mythiques), L'USAFE quitte l'aéroport (tout en restant propriétaire des équipements ACMI) cependant continuer à prendre des risques pour des cycles de formation ponctuels.
En juillet de 1970, en plus de, la place des Canadiens a été prise par la RAF britannique.
Pendant toutes ces années, la base sarde est devenue l'aéroport militaire européen avec plus de mouvements (tu calcules quelque chose comme 60.000 par an!!!), avec des conseils de 450 par jour et consommer jusqu'à 1000000 (un million) litres de carburant par jour, fourni par HRS (Système de ravitaillement Hidrant), que, avec son 51 points, c'est le plus grand système de ravitaillement en pantographe au monde.

Ces dernières années le trafic à X° a fortement diminué mais une nouvelle vie se prépare. Grâce à sa position privilégiée et aux conditions météorologiques fantastiques normalement présentes, l'aéroport a été choisi comme site de l'International Flight Training School, une initiative née du partenariat entre l'armée de l'air italienne et Leonardo pour fournir des services de formation avancée aux pilotes de la même armée de l'air et des forces aériennes étrangères. L'école utilisera les simulateurs les plus avancés présents sur la base et le nouveau Leonardo T. 346 Maître, parmi les jets d'entraînement militaires les plus avancés au monde.

Mais que serait toute l'histoire ci-dessus sans un peu’ de photographies témoignant de l'incroyable trafic de la base? D’altronde AviaSpotter è soprattutto un sito di fotografia aeronautica. Come ormai dovreste sapere bene abbiamo la fortuna di avere un Amico in loco che da diversi anni realizza splendidi servizi per il nostro sito. Ecco allora diverse testimonianze di parte dell’incredibile traffico transitato dalla pista 17-35 negli ultimi 10 âge.
Merci Steve, a nome di tutti!!!!